finito les ingés… pour le moment!

Avec Zac rang 5, plus un dernier petit tour chez Broo, j’ai désormais une telle panoplie d’armes et de modules craftés que j’ai acheté un Dropship et un Fer-de-Lance pour pouvoir en stocker… Je finirai sans doute le Fer-de-lance, mais plus tard. Je ne crafte pas encore d’effets pour l’instant. J’ai malgré tout eu quelques thermal schocks gratis…

Demain, je rentre à Munfayl, avec le Cutter ou le Python, je ne sais pas encore (la Corvette est déjà sur place).

Zacharia mon pote, tu débloques!

Après avoir troqué l’ASP contre l’Anaconda, chargé comme un mulet de canons frag, deux allers-retours à Xihe me permettent enfin de débloquer Némo!

Dodo sur la base de Yoru, où c’est d’ailleurs la nuit. Demain, mon pote Zacharia, je sens qu’on va faire du business!

Technetium et autre bric-à-brac

Avant d’aller apporter ses Xihe Companions à mon pote Zacharia Nemo, j’ai décidé de commencer d’abord par faire les courses… J’ai laissé l’Anaconda à Shinrarta et j’ai pris l’ASP avec son scanner de surface et son SRV.

Un petit tour dans un système en Boom, le premier que j’ai croisé, m’a permis de récupérer dans des High Grade Uss des Core Dynamics composites, des composants propriétaires, et surtout les précieux Proto Heat Radiators dont j’aurai besoin pour mes frags grade 5

Un autre petit tour sur Hyades Sector AL-X c1-21 B 3 (à 180 al de Sol) m’a permis de trouver 8 technetium, mais aussi du Zircon, du Vanadium, de l’étain et d’autres matériaux courants pour les premiers rangs.

Ensuite, retour à Biggle Vista, sur Epsilon Eridani… après avoir un peu galéré (j’avais oublié la procédure), j’ai récupéré des données, mais pas les embedded…. Heureusement je les ai trouvés peu après sur la très facile base de Bova Point, Wolf 357, chouette! Retour à Shinrarta, avec un ASP qui a perdu (à cause de ma maladresse) 20% de coque suite à un atterrissage un peu brusque, et une soute à matériaux pleine à craquer.

 

Je rappelle que le google docs qui va bien pour pirater les bases est sous ce lien.

pénible bug

Puis j’ai subi un pénible bug: la mission ne poppait pas sur un autre système contrôlé par la faction, ni sur l’outpost planétaire… pas d’autre solution que d’aller chercher le python pour faire popper la mission sur l’outpost… que de temps passé pour rien!

Zacharie, où es-tu?

Finalement, devenir ami avec la faction de Yoru a été plus rapide que prévu: rien de tel qu’un Anaconda avec quelques 400 tonnes d’esclaves pour se faire rapidement des copains. En revanche, l’invitation se fait attendre, je vais aller directement sur Yoru.

 

 

 

Zacharia, mon ami…

Les copains Black Birds, sur le TS, me disaient tout le bien qu’ils pensent des canons à fragmentation… Il n’en fallait pas plus. Je charge une panoplie de frag sur l’anaconda, et direction Yoru… Je découvre malheureusement  que Yoru est non loin du secteur d’Orang et Karid, en terre impériale, là où j’ai jadis bâti toute ma fortune… et je ne sais plus pourquoi, mais ma réputation auprès de la faction de Nemo n’est pas au mieux de sa forme.

Long grind en perspective… Les missions poppent peu et paient mal. Je décide de faire du commerce entre Extra Gateway (Witsegernir) et Parkinson Terminal, sur Eburnakura, station à pad large qui achète un bon prix les esclaves impériaux… et est contrôlé par la faction de Yoru chère au coeur de Nemo. C’est parti pour quelques jours d’aller-retour…

La tournée des ingés

Longue tournée des ingés: crafts de plasma, crafts de l’ASP qui n’était pas fini, achat et craft d’un Vulture, craft du FAS qui dormait faute d’améliorations ingénieurs, et craft de l’imperial clipper en mineur de luxe.

Assez ennuyeux, surtout les allers-retours à Maïa, mais c’est fait. La flotte commence à avoir une certaine allure.

De la Bromellite pour Bill

Fastidieuse quête de 50 tonnes de Bromellite pour débloquer Bill Turner… le permis pour Alioth, je l’avais passé il y a longtemps, mais la bromellite a été aussi pénible que prévu à miner.

J’ai pris le Clipper, spécialisé pour le minage (un rack cargo en 7, raffinerie, 2 collecteurs, un prospecteur… et on n’oublie pas d’acheter les drones!), et j’ai prospecté les astéroïdes de l’anneau glacé de Shinrarta Dezhra AB 1.

Les astéroïdes les plus près de la planète sans incontestablement ceux où la bromellite est la plus abondante.

Puis j’ai pris l’Anaconda, désormais spécialisé pour l’explo et le transport longue distance (plus de 39 al, sans armes, bouclier 5A + shield boosters). Je ne m’en sers plus que comme de porte-modules pour les ingés. Déblocage de Bill, monter au rang 5, crafts de 6 plasmas de toutes tailles.

 

Elite malgré lui

Un an presque jour pour jour après être passé Elite en commerce, à la force du poignet… les missions passagers m’ont permis de devenir Elite en exploration presque sans sortir de la bulle (à part pour les 5000 AL que demandait Palin… et encore, j’avais perdu presque toutes mes données au retour!). J’ai un peu le sentiment de ne pas l’avoir mérité, mais c’est bon à prendre quand même.

Rappel pour les missions passagers:

  1. le gain de rang d’explorateur est directement lié à la rémunération de la mission. Au dernier rang, on gagne en pourcentage de rang la moitié du salaire en millions. Une mission de 10 millions rapporte 5%…
  2. On trouve les missions passagers rémunératrices dans les systèmes en essor économique (boom), en particulier lorsqu’on est allié avec les factions en boom de ce système.

Je vais passer à autre chose, mais je reviendrai aux missions passagers, façon agréable et RP de gagner pas mal de millions et de voir du pays.

Dans un an, Elite en combat? Pas sûr!

… et retour dans le droit chemin

Les Black Birds sont de nouveau en essor économique: retour à Crevit, puisque le mot d’ordre est désormais de faire monter notre faction au maximum dans ce système.

Malgré un Beluga explosé sur une planète, la progression continue dans le bon sens: 2 milliards 820 millions, et 94% de rang d’explorateur. Jolie vue sur la planète Lave, ce soir.